Saint-Siffret, qui a bien failli s’appeler Pomeyron au moment de la révolution doit son nom à Saint-Siffrein, de l’abbaye de Lérins, Evêque de Carpentras et de Vénasque, mort en 569.

Saint-Siffret aurait pu se nommer Saint Siffret les deux châteaux.

Le premier que l’on aperçoit d’abord en venant d’Uzès est une demeure fortifiée à la façade renaissance.

Le second fief du village orgueilleux et solide quadrilatère qui remonte au début du Moyen Age domine le premier.

Certains attribuèrent sa construction au puissant ordre des templiers dont il aurait constitué une Commanderie liée à cette de Beaucaire.

Son église romano byzantine de la fin du XII siècle possède une ornementation typiquement provençale.

Saint Siffret doré par le soleil se dresse sur son avancée de roche dans un camaïeu de vert et de brun.

Avec ses deux châteaux qui dominent tranquillement la vallée Saint Siffret se révèle aux visiteurs comme un vieux village qui se perd dans la nuit de temps.

Le cœur historique de Saint Siffret, avec ses venelles étroites ses belles maisons restaurées dans le respect de l’authenticité donne à ce village un charme tel que personne ne saurait lui résister.

Son plateau de garrigues où se mêlent odeurs de cistes, chèvrefeuilles, thym forment une palette de couleurs dans laquelle se fondent de magnifiques demeures.

Cette commune du Gard provençal compte aujourd'hui près de 1.100 habitants (St-Siffretois / St-Siffretoises).

Avec ses vieilles ruelles pittoresques, elle recèle un patrimoine architectural riche et de nombreux centres d’intérêts :

L’église romane de la fin du XIIe siècle : voûtes en berceau, abside semi-circulaire.

Le château « la Commanderie » qui possède une petite porte fortifiée du XIIe siècle.

– Le deuxième château de Saint-Siffret, au nord du village, était l’ancienne place forte protestante contre la Commanderie des évêques d’Uzès. Il fut établi sur des constructions très anciennes. Il est connu depuis 1540, date à laquelle il fut vendu par M. Gondin, seigneur de Saint-Quentin-la-Poterie.

Ses maisons construites à même la roche, son vieux village bâti en acropole avec de grands murs de soutènement, en font un lieu hautement touristique incontournable dans le Gard.

A proximité, découvrez des lieux tout aussi charmants et appréciés du public, notament à Uzès, au Pont du Gard, à Goudargues ou encore en visitant les gorges de la Roque sur Ceze.

Le Gard étant un département productif en terme de produits issus de l’agriculture, il est également un grand nom dans le domaine vinicole avec cépages renommés cultivés sur ses côteaux ensoleillés, donnant des vins prestigieux comme le Chusclan ou le St Nabor, élaborés aux portes de Saint SIFFRET.

30700

Code postal

1067

Habitants

12

km²

980

Personnes satisfaites